Méloés printaniers

Publié le 16/03/2019 Vu 142 fois


Il est bien difficile de différencier avec une totale certitude  Meloe proscarabaeus et Meloe violaceus, deux cousins qui fréquentent les mêmes territoires au printemps .

Il n’y a pas de critère déterminant à lui seul pour distinguer les deux espèces . Il faut prendre en compte plusieurs caratères : la ponctuation de la tête et du pronotum,  les rides des élytres (des différences subtiles difficiles à estimer ), la forme de la base du pronotum échancrée ou non et présentant un sillon transversal plus ou moins marqué, …  

Les  individus présentant une base du pronotum bien échancrée,  laissant voir une excroissance "en pointe" du mesonotum, ont toutes les chances d'être Meloe violaceus (photo) mais beaucoup resteront – surtout sur des photos imprécises – Meloe sp.

Plus facile : chez les 2 espèces, les mâles se reconnaissent à leurs antennes fortement coudées et les femelles à leur abdomen volumineux au moment de la ponte.

Auteur : Martine GIBAN