Meloe mais lequel ?

Publié le 18/03/2020 Vu 124 fois

le plus souvent : Meloe sp.


Avec l’arrivée du printemps, vous serez certainement nombreux à rencontrer ces étranges coléoptères, incapables de voler, dont les élytres ne recouvrent pas l’abdomen, particulièrement volumineux chez les femelles prêtes à pondre.

Cependant, différencier avec une totale certitude les 2 espèces Meloe violaceus et Meloe proscarabaeus qui fréquentent les mêmes territoires au printemps, est particulièrement délicat. Sur le terrain, cela nécessite un examen en main attentif …et un certain entrainement, car il faut prendre en compte des différences subtiles dans la forme de la base du pronotum, la ponctuation de la tête et du pronotum, les rides des élytres. Sur photo, c’est encore plus difficile : il faut des images très précises et à fort grossissement .

Dans la plupart des cas, il vaudra mieux s’en tenir à une saisie au genre : Meloe sp. … et c’est déjà très bien.

Auteur : Martine GIBAN