Accueil

Papillons (lépidoptères) dans l'Indre

On sépare les papillons en trois groupes :

  • Les Rhopalocères (Papillons de jour), ce sont les moins nombreux.
  • Les Macro-hétérocères (Papillons de nuit)
  • Les Microlépidoptères (Les... "micro" papillons), les plus nombreux... et les moins connus (cf plus bas).

Dans l'Indre, les Rhopalocères sont assez bien connus et dans une moindre mesure les macro-hétérocères. Il reste de nombreuses espèces à découvrir au sein des microlépidoptères. Ceux-ci sont en général plus difficiles à déterminer et demandent bien souvent l'examen des pièces génitales (genitalia). Néanmoins, certains peuvent être déterminés à partir de photos. Aussi, n'hésitez pas à soumettre des photos à déterminer sur la page dédiée..

Nous avons la chance dans l'Indre de disposer de témoignages anciens (XIXème) grâce à René Martin (1846 - 1925) et surtout à Maurice Sand (1823 - 1889). Ensuite, les lépidoptéristes semblent avoir "boudés" le département et nous disposons de données esentiellement sur la fin du XXème (surtout à partir des année 90) . Si vous avez connaissance de vieilles données, n'hésitez pas à nous contacter. 

L'Indre peut s'orgueillir d'avoir encore de belles populations de papillons rares et/ou menacés tels que la Bacchante (Lopinga achine), La laineuse du Prunellier (Eriogaster Catax), L' Aglaopé des haies (Aglaope infausta), La Noctuelle améthyste (Eucarta amethystina), ... Cependant, cela ne doit pas faire oublier le déclin ou la disparition de nombreuses espèces : L'Hermite (Chazara briseis), Le Moiré franconien (Erebia medusa), Le Mercure (Arethusana arethusa), L'Agreste (Hipparchia semele), et bien d'autres.

Nombreux sont les naturalistes connaissant les espèces "emblèmatiques" telles l'Azuré du Serpolet (Maculinea arion), l'Azuré des Mouillères (Maculinea alcon), l'Azuré de la Sanguisorbe (Maculinea teleius), le Cuivré des marais (Lycaena dispar), le Damier de la Succise (Euphydryas aurinia), mais peu savent que sur les mêmes plantes hôtes de ces espèces, se trouvent des espèces de microlépidoptères parfois aussi rares comme par exemple trois Stenoptilia, S.failliei, S.graphodactyla, S.pneumonanthes (celui-ci étant même "En danger critique d'extinction - CR" dans la liste rouge des lépidoptères de la Région Centre Val de Loire) sur la Gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe), ou encore la petite tordeuse Eupoecilia sanguisorbana sur la sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis), également notée CR et qui reste à trouver dans l'Indre.
L'observatoire des Papillons au sein d'Obs'Indre permet de mettre en avant un pan de notre faune souvent mal connu et de façon plus générale améliorer notre connaissance sur ce groupe.

Bonnes observations

 Remarques
La classification sur le site a été faite à partir de la publication suivante :
HUEMER, P. (2013): Die Schmetterlinge Österreichs (Lepidoptera). Systematische und faunistische Checkliste. — Studiohefte 12: 1-304.
Ainsi les Pyralidae et Crambidae ont été classés comme il est de plus en plus l'usage dans les macro-hétérocères. Les Cossidae, Limacodidae et Zygaenidae restent dans les micro-hétérocères.

Animateur(s)

  • Noam ROBIN
  • Denis VANDROMME

Une question, suggestion, sur les papillons contacter les animateurs

Validateur(s)

  • Noam ROBIN
  • Denis VANDROMME