Pieris rapae (Linnaeus, 1758)

79.79 %
territoire maillé
158
mailles Lambert93 5 km
42.02 %
territoire maillé
341
mailles Lambert93 1 km
3.63 %
territoire maillé
CC Espèce très commune (basé sur maillage 5 km)

Nom français :

Piéride de la Rave

Synonyme(s) :

Artogeia rapae (Linnaeus, 1758)
Papilio rapae Linnaeus, 1758

Lien(s) :

lepinet Artemisiae
lepinet Lepi'Net
lepiforum Lepiforum
lepinet Nature"O"Centre


Statuts
  • LRE
    LC
  • LRF
    LC
Phénologie (période d'activité)

Chargement des informations...

Carte de répartition nationale
logo INPN Avertissement : Les données mises à disposition reflètent l'état d'avancement des connaissances ou la disponibilité des inventaires. En aucun cas elles ne sauraient être considérées comme exhaustives.
Carte de répartition sur l'emprise

Chargement des informations...

Répartition communale - Pieris rapae dans l'Indre Données saisies au 22/10/2020


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2020
Dernière observation à partir de 2010
Dernière observation entre 2000 et 2009
Dernière observation entre 1990 et 1999
Dernière observation entre 1980 et 1989
Dernière observation avant 1980

Carte Lépinet


Cartographie - Pieris rapae (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement des données...

Répartition des données par région naturelle


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par région

Chargement du graph...


Phénologie par région (cliquer sur une zone de la carte)

Statuts - Pieris rapae


Pieris rapae - Nombre d'observations par décade Données saisies au 22/10/2020 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Observation avec le plus grand effectif

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Pieris rapae


Plante(s) liée(s)


Habitats


Bibliographie


Témoignage(s)

MARTIN René, 1888. Les Lépidoptères du département de l’Indre.

Se trouve partout par milliers depuis les premiers jours d’avril jusqu’au 10 octobre. De cette époque à la fin du mois on n’aperçoit plus que quelques mâles. Elle voltige doucement et se pose aux fleurs du roncier, du sainfoin, de la luzerne, sur l’oseille et la verveine sauvage, sur les valérianes, sur le thym. Elle aime aussi à s’abattre sur la terre humide et les fumiers. Les mâles sont cent fois plus nombreux que les femelles. Au moment que vient la nuit, ces piérides s’installent dans les taillis et sur les branches des arbustes, toujours sous une feuille et la tête en haut.

SAND Maurice, 1879. Catalogue raisonné des Lépidoptères du Berry et de l’Auvergne

C. Nohant (Indre), 25 mai, août, potagers, prairies, bois. Chenille sur les crucifères, la rave, les choux en mai, septembre