Apatura iris (Linnaeus, 1758)

35.11 %
territoire maillé
44
mailles Lambert93 5 km
11.7 %
territoire maillé
56
mailles Lambert93 1 km
0.6 %
territoire maillé
AC Espèce assez commune (basé sur maillage 5 km)

Nom français :

Grand mars changeant

Synonyme(s) :

Apatura iris beroe (Fabricius, 1793)
Nymphalis iris (Linnaeus, 1758)
Papilio beroe Fabricius, 1793
Papilio iris Linnaeus, 1758

Lien(s) :

lepinet Artemisiae
lepinet Lepi'Net
lepiforum Lepiforum
lepinet Nature"O"Centre


Statuts
  • ZN
  • LRE
    LC
  • LRF
    LC
Phénologie (période d'activité)

Chargement des informations...

Carte de répartition nationale
logo INPN Avertissement : Les données mises à disposition reflètent l'état d'avancement des connaissances ou la disponibilité des inventaires. En aucun cas elles ne sauraient être considérées comme exhaustives.
Carte de répartition sur l'emprise

Chargement des informations...

Répartition communale - Apatura iris dans l'Indre Données saisies au 22/10/2020


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2020
Dernière observation à partir de 2010
Dernière observation entre 2000 et 2009
Dernière observation entre 1990 et 1999
Dernière observation entre 1980 et 1989
Dernière observation avant 1980

Carte Lépinet


Cartographie - Apatura iris (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement des données...

Répartition des données par région naturelle


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par région

Chargement du graph...


Phénologie par région (cliquer sur une zone de la carte)

Statuts - Apatura iris


Apatura iris - Nombre d'observations par décade Données saisies au 22/10/2020 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Observation avec le plus grand effectif

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Apatura iris


Plante(s) liée(s)


Bibliographie


Témoignage(s)

MARTIN René, 1888. Les Lépidoptères du département de l’Indre.

N’est pas très rare dans les bois de Belâbre, où le saule marceau croit en abondance. Il se pose souvent à terre, sur les laissées des animaux, sur les troncs d’où une blessure laisse échapper la sève, puis tout à coup s’élève jusqu’à la cime des arbres les plus élevés. On le voit en juin-juillet et vers le 10 septembre.

SAND Maurice, 1879. Catalogue raisonné des Lépidoptères du Berry et de l’Auvergne

Forêt de Saint-Chartier (Indre), R. 20 juin, Gargilesse (Indre), R. Chenille sur le saule marceau, mai, juin.