Accueil

Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)

Nom français :

Citron

Synonyme(s) :

Colias rhamni (Linnaeus, 1758)
Papilio rhamni Linnaeus, 1758
Rhodocera rhamni (Linnaeus, 1758)

Lien(s) :

lepinet Lepi'Netlepiforum Lepiforum

Synthèse


Chargement des informations...

Statuts

LC (E) LC (F)


Chargement des informations...

Répartition en France métropolitaine - logo INPN

Répartition communale - Gonepteryx rhamni dans l'Indre Données saisies au 20/07/2018


Chargement de la carte...

Choix de la carte



Légende


Observation en 2018
Dernière observation après 2010
Dernière observation entre 2000 et 2009
Dernière observation entre 1990 et 1999
Dernière observation entre 1980 et 1989
Dernière observation avant 1980

Répartition française


Cartographie - Gonepteryx rhamni (uniquement pour les observations à diffusion localisée)


Chargement des données...

   

Répartition des données par secteur biogéographique


Chargement de la carte...

Nombre d'observations par secteur

Chargement du graph...


Phénologie par secteur (cliquer sur une zone de la carte)

Statuts - Gonepteryx rhamni


Gonepteryx rhamni - Nombre d'observations par décade Données saisies au 20/07/2018 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Liste des observations

Observation "la plus importante en nombre"

Date de la dernière observation

Dates extrêmes

-

Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Gonepteryx rhamni


Habitats


Bibliographie


Témoignage(s)

MARTIN René, 1888. Les Lépidoptères du département de l’Indre.

Se montre aux premiers soleils de février, parfois en grand nombre, demeure extrêmement commun en mars, avril et mai, se fait assez rare en juin et reparait par millier le 8 juillet. A partir du 1er août jusqu’au 1er novembre, il est un peu moins commun. Très facile à prendre, il se pose sur les luzernes, les yèbles, les echium et aime à suivre les allées des bois et le bord de routes. J’ai souvent compté les sexes des Gonopteryx qui passaient devant moi et j’ai trouvé plus de soixantes mâles pour une femelle. Cette espèce ne parait pas avoir d’ennemis parmi les oiseaux. Les moineaux, pies-grièches, fauvettes, hirondelles, la laissent passer près d’eux sans jamais l’attaquer.

SAND Maurice, 1879. Catalogue raisonné des Lépidoptères du Berry et de l’Auvergne

Nohant, forêt de Saint-Chartier (Indre), C. 15 juillet, hiverne et vole en février. Chenille en juin sur le nerprun, la bourdaine.